Il existe 5 manières d’aimer : où vous situez-vous ?


 

Nous avons tous vécu différentes formes d’amour depuis notre enfance, que ce soit l’amour que nous avons éprouver pour les autres ou que ce soit celui que nous avons reçu de l’entourage.
Nous avons pu alors ressentir des différences dans les manifestations d’amour de nos proches, comme l’amour de notre mère est différent de celui de notre père, de celui des autres membres de la famille et de l’amour de notre premier(e) amoureux(se)…

Alors pouvons-nous définir l’amour ?

De quel amour aimons-nous lorsque nous sommes dans la jalousie, la dépendance affective, la volonté que notre partenaire réponde à nos attentes ou comble nos manques ?

Et l’amour ultime et inconditionnel dont le monde spirituel fait tant référence, qu’en est-il  ?

 

Les 5 stades d’amour et leur manifestation

 

En français, nous avons qu’un seul mot pour définir toutes les façons différentes d’aimer.

Mais les Grecs étaient bien plus précis que nous pour définir l’amour puisqu’ils distinguaient 10 manifestations de l’amour différentes correspondant à différents degrés d’ouverture et de conscience.

Voyons ici 5 degrés d’amour différents les plus importants parmi les 10 :

1 / Pornéia

C’est l’amour appétit, dévorant qui se nourrit de l’autre et l’utilise à ses faims et ses fins.

C’est amour du bébé pour sa mère qui le nourrit de ses seins, c’est l’amour glouton. Mais une fois adulte, certaines personnes restent à ce stade d’amour et continue de voir l’autre comme un objet de convoitise et de plaisir personnel.
Ces personnes consomment le corps de l’autre et sont en appétit constant de contact et de sexe. Cela ne vous rappelle-t-il pas la pornographie ?
Cet amour est purement égoïste.

2/ Éros

C’est l’amour d’attirance, de pulsion, de désir et de besoin.

Il est marqué par la dépendance affective ou amoureuse et par l’attachement au plaisir des sens et du corps. C’est l’amour de celui/celle qui est en manque d’amour (de soi et de l’autre), de sécurité affective, de confiance en soi…
L’amour éros est conditionné, c’est à dire que nous aimons notre partenaire s’il répond à nos besoins et attentes.
Dès que ce dernier ne correspond pas une attitude à laquelle nous nous attendions, nous éprouvons de la frustration voire de la colère ou de la haine envers lui/elle.
C’est le « je t’aime si« . C’est aussi cet amour conditionné qui nous pousse à vouloir contrôler l’autre ou à vouloir le changer pour qu’il corresponde le plus possible au partenaire idéal pour nous !

C’est l’amour passion du début de la rencontre, qui fait que nous nous montrons sous notre meilleur angle et faisons tout pour satisfaire notre chéri(e) dans le but qu’il fasse de même, bien entendu !
Donc nous restons attaché à notre partenaire tant qu’il nous procure satisfaction.

Le jour où notre partenaire nous procure plus de frustration que de plaisir ou de satisfaction, nous devenons de plus en plus distant(e), critique et froid(e) nous réfugiant dans un autre domaine comme le travail, les sorties, les enfants ou les bras d’un(e) autre !

L’amour éros (ou érotique), qui prend de l’autre, est le plus répandu dans notre société et c’est celui qui nous pousse à chercher le contact d’un autre.

3/ Philia

C’est l’amour bienveillant, de partage et de respect.

Il se manifeste par le partage, la communication et l’échange où chacun des partenaires se respecte en acceptant les différences de l’autre et où chacun aide l’autre à se révéler, à révéler le meilleur de lui-même.

L’amour Philia donne et reçoit. À ce stade là, nous partageons ce que nous sommes et recevons ce qu’est notre partenaire. C’est aimer l’autre en tant qu’autre.
Cet amour est plus conscient, plus grand mais reste toujours conditionné dans un degré bien moindre que dans l’éros. Trop peu de couples arrivent à s’aimer de cette manière.

4/ Charis

C’est l’amour célébration, fait de joie partagée, d’authenticité, d’ouverture du cœur, d’accueil et de sérénité.

En plus de l’amour philia, à ce stade là, le seul fait d’être ensemble en couple est vécu comme un cadeau inestimable et comme source de bonheur. Cet amour est vécu au quotidien comme une grâce où chaque instant déploie toute sa saveur et sa justesse.
Chaque situation agréable ou désagréable est vécue avec la conscience qu’elle a sa raison d’être ainsi et qu’elle est juste à ce moment là pour révéler une beauté cachée.
Cet ouverture de cœur ou d’amour permet d’accueillir toutes les beautés cachées derrière les moments difficiles.

C’est un amour conscient et authentique, un amour qui émane du cœur.
Le couple qui s’aime d’amour Charis rayonne d’amour et s’élève mutuellement vers plus en plus de conscience et d’amour.

5/ Agapé

C’est l’amour inconditionnel, universel et désintéressé.

C’est l’amour véritable ou ultime qui est marqué par le don d’amour et l’équanimité (disposition affective de détachement et de sérénité à l’égard de toute sensation ou évocation, agréable ou désagréable).

Cet amour don est sans attente de réciprocité et s’étend à tout et à tous. Il ne se restreint donc plus au couple mais aime tout ce qui est, aussi bien ses ennemis que ses amis. C’est l’amour sans conditions.

 

Une vie, un chemin vers plus d’amour

Il est important de noter que nous commençons notre vie de bébé en étant nourri par l’amour pornéia. C’est l’amour que nous avons éprouvé pour notre mère ou la personne qui nous a permis de survivre en nous donnant à manger.

Généralement, enfant, nous avons pu ressentir l’amour éros conditionné, par exemple l’amour de nos parents qui nous aimaient dans certaines conditions et d’ailleurs réciproquement ! Tout enfant a aimé et détesté son parent selon si ce dernier lui donnait ce dont il avait besoin (jeu partagé, temps de câlin…).
Cet amour éros fait parti de nos conditionnements presque ataviques, puisque nous aimons ceux qui nous sont agréables et rejetons ceux qui nous sont désagréables !

Et c’est bien pour cela que l’amour éros conditionné se retrouve dans la grande majorité des couples !

L’amour philia nous demande plus de responsabilisation et de conscience sur nos propres fonctionnements intérieurs.

Les 3 stades d’amour plus conscients et ouverts, donc philia, charis et agapé, se développent pas à pas avec de l’apprentissage et de l’entraînement, notamment au niveau de la communication, de la pleine conscience ou présence à soi et de rencontre avec soi-même, de nos zones d’ombres et nos enfants intérieurs.

Toutefois, il est important de souligner que l’amour Agapé est déjà présent en nous.
La plupart d’entre nous, avons déjà ressenti cet amour inconditionnel de manière fugace mais non permanente car nous nous sommes auto-fermé à cet amour inconditionnel à cause de nos conditionnements, de nos croyances et de nos blessures.

La pleine conscience de notre corps et de l’amour qui est en nous, est le début du chemin pour goûter de tout son être à un amour plus grand.

 

Aurelie & Vincent

Vos coachs et thérapeutes en développement personnel qui vous accompagnent vers votre plein amour en couple.

 

Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Partagez votre ressenti et vos expériences dans les commentaires ci-dessous.

Si vous avez aimé, cliquez sur Partager (bouton bleu ci-dessous)

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube.

crédit photo : fotolia

A propos de Aurélie & Vincent

Nous sommes passionnés de développement personnel, de communication, de psychologie, de sexualité et de sensualité. Nous souhaitons transmettre aux couples tout le potentiel qu'ils ont de se développer ensemble. Pour cela nous mobilisons tous nos savoirs, savoir-faire et savoir-être de coachs et de thérapeutes pour contribuer à faciliter la vie de couple au quotidien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *