Fitness’ Penis : maîtriser votre éjaculation en 12 min/j


Fitness maîtriser votre éjaculation en 12 min/jour - http://mon-couple-et-moi.com

Messieurs, j’ai une première question pour vous : est-ce que quelqu’un au cours de votre vie vous a appris à prendre soin de votre pénis et à maîtriser votre éjaculation ?

Dans l’article d’aujourd’hui je vais vous présenter une série d’exercices que je pratique moi-même, j’ai nommé le fitness’pénis.

Ils sont issus de pratiques taoïstes millénaires, enseignés sous le nom de l’exercice du Cerf. Pourquoi me direz-vous ? Car cet animal à compris l’intérêt de la prolongation du plaisir lorsqu’il s’accouple avec sa biche.

Outre le fait qu’ils permettent de mettre en symbiose le corps, le cœur et l’esprit, ils peuvent surtout vous permettre d’améliorer considérablement votre vie sexuelle.

 

Les principaux bénéfices à ces exercices

 

  • consolider la tonicité, la puissance et la durée de vos érections
  • désensibiliser votre gland et votre frein s’ils sont hypersensibles au contact
  • retarder l’éjaculation voire faire disparaître complètement l’éjaculation précoce
  • améliorer la production d’hormones mâle
  • augmenter la durée du plaisir pendant les rapports
  • développer une respiration alliant la détente et la puissance
  • redynamiser la prostate par l’extérieur par le jeu des muscles
  • redonner de l’énergie aux différentes glandes du corps
  • faciliter l‘injaculation ou la continence du sperme pendant les rapports.

Allez, passons aux travaux pratiques.

 

Première étape : attention ça va chauffer !

Chers hommes, vous pouvez faire cet exercice n’importe quand dans la journée. Je vous conseille le matin en vous levant (dans la douche par exemple ou durant votre rituel de réveil corporel) soit le soir, au calme, juste avant d’aller au lit (durant votre rituel de détente).

Dans tous les cas, trouvez un endroit pour être tranquille, seul et au chaud. Oui car il est plus facile d’être nu pour ces exercices. Bien sûr vous pouvez garder vos chaussettes et une petite laine sur le dos si vous avez trop froid 😉 !
Vous pouvez par ailleurs faire cet exercice en position debout, assise ou couchée. Je vous recommande pour les premières fois de le faire debout pour être bien ancré au sol.

Je vous invite à prendre cet exercice comme un exercice de méditation active. Plutôt que de rester assis à rien faire devant la télé, vous allez prendre soin d’une des parties les plus sensibles de votre corps.

Pour cela le prérequis est de rester uniquement dans la sensation du corps sans imaginer et sans image mentale pour faire monter la température. Seule la sensation qui est présente compte.
C’est une méthode simple, il n’y a rien de compliquer. Comme pour toute pratique, l’assiduité et la répétition permettent des résultats.

 

Objectifs de cette première étape :

 

  • Faire monter en température toutes les zones autour de la zone génitale
  • Augmenter l’intensité de votre énergie sexuelle ou « feu intérieur »

 

Temps nécessaire : 2 minutes 30 secondes

 

  1. Frottez-vous vigoureusement et rapidement les paumes des mains l’une contre l’autre. (20 secondes)

    L’objectif est de faire monter en température les mains et d’activer l’énergie de tout votre corps à cet endroit. Bien entendu en plein hiver, vous avez la version booster qui est … de vous passer les mains sous l’eau chaude, de les réchauffer proche du feu du poêle à bois, d’utiliser le sèche cheveux de madame ou que sais-je encore.

  1. Laissez monter la température au niveau des testicules. (10 secondes)

    Avec votre main droite, entourez-vous les testicules de manière que la paume les couvre entièrement. N’exercez surtout pas une pression vigoureuse. Vous ne devez sentir qu’une légère pression et la chaleur que dégage votre main.

  1. Accumulez la chaleur au niveau du pubis. (40 secondes)

    Placez la paume de la main gauche sur la région du pubis, c’est à dire entre le nombril et la base du pénis. Puis exercez une légère pression et faites un mouvement rotatif de la main gauche dans le sens des aiguilles d’une montre. Répétez ce mouvement de façon tonique et dynamique pendant 40 secondes (81 fois). Restez bien centré sur le mouvement et si les pensées arrivent revenez au mouvement et aux sensations de votre corps.

  2. Refrottez-vous vigoureusement les mains l’une contre l’autre. (20 secondes)

    (cf. étape 1)

  3. Accumulez encore plus de chaleur au niveau du pubis. (50 secondes)

    Changez la position de vos mains de manière à vous entourer les testicules de votre main gauche et de vous couvrir le pubis de votre main droite (10 secondes). Refaites le même mouvement rotatif tonique et dynamique pendant 40 secondes (81 fois), mais en faisant des cercles dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

  1. Enregistrez la sensation (10 secondes)

    Permettez au corps et au cerveau d’enregistrer ses sensations. Pour cela, restez debout, les yeux fermés simplement dans le ressenti de ce qui se passe, sans juger ce qui se passe à l’intérieur. Pour augmenter le bénéfice de cet exercice, vous pouvez appliquer un sourire sur vos lèvres ainsi que sur toutes les zones que vous ressentez.

 

Deuxième étape : musclez, étirez, renforcez, tonifiez !

 

Objectifs de cette première étape : 

  • muscler votre périnée
  • redonner de la souplesse aux tissus du pénis
  • fluidifier la circulation sanguine
  • développer une respiration ample

 

Temps nécessaire : 9 minutes

 

  1. Tonifiez la circulation sanguine. (1 minute 30 secondes)

    Prenez la base de votre pénis avec votre main gauche en exerçant une pression de traction vers le gland. Comme si vous vouliez « vous traire ». Oui je sais ce n’est pas très glamour mais le principal c’est de comprendre et de le faire. Répétez l’opération pendant 40 secondes (72 fois).
    Puis faites la même chose avec votre main droite aussi pendant 40 secondes (72 fois)
    Attention cependant, ce n’est pas de la masturbation de type va-et-vient. Vous serrez en allant vers le gland, puis vous recommencez de la base du pénis. Faites ce mouvement de préférence droit ou vers les bas.

    La respiration joue un rôle primordial dans cet exercice : l’inspiration se fait au moment de récupération et l’expiration se fait pendant « la traite ».
    Si jamais vous sentez monter l’envie d’éjaculer, faites un pause de quelques secondes, avec une profonde respiration de détente de tous vos muscles, puis reprenez pour terminer l’exercice.

    Restez au contact de votre sensation pendant 10 secondes.

  2. Renforcez la fermeté des tissus. (1 minute 30 secondes)

    De la base de votre gland jusqu’au pubis, vous allez exercer des pressions avec votre main gauche tout autour de votre pénis. C’est le même mouvement que le médecin exerce sur la poire du stéthoscope pour vérifier votre tension. Vous allez veiller à presser chaque centimètre de votre verge. Les taoïstes recommandent de le faire pendant 40 secondes (72 fois).
    Puis vous faites la même chose avec votre main droite pendant 40 secondes (72 fois).

    Là encore, prenez soin d’être présent à votre respiration : inspiration au relâchement, expiration à l’exercice de la pression.
    Si jamais vous sentez monter l’envie d’éjaculer, faites un pause de quelques secondes, avec une profonde respiration de détente de tous vos muscles, puis reprenez pour terminer l’exercice.

    Restez au contact de votre sensation pendant 10 secondes.

  3. Désensibilisez le gland. (1 minute 30 secondes)

    Debout les pieds bien ancrés au sol, vous allez prendre votre pénis avec votre main gauche. Puis vous allez « frapper », sans que ça ne fasse mal non plus, votre gland sur votre cuisse droite. Les mêmes recommandations que précédemment : avec une respiration synchronisée 40 secondes (72 fois) d’un côté puis 40 secondes (72 fois) de l’autre.

    Ce troisième exercice est particulièrement important pour augmenter votre plaisir, contrôler l’excitation et retarder l’éjaculation précoce. Cette dernière vient entre autre d’une hyper-sensibilité du gland et du frein à la stimulation et au frottement.

    Cet entraînement permet de ne pas se laisser déborder, d’être actif sexuellement plus longtemps avec des orgasmes plus intenses et profonds, et enfin de permettre à votre partenaire d’avoir des orgasmes multiples.
    Si jamais vous sentez monter l’envie d’éjaculer, faites un pause de quelques secondes, avec une profonde respiration de détente de tous vos muscles, puis reprenez pour terminer l’exercice.

    Restez au contact de votre sensation pendant 10 secondes.

  4. Massez les testicules. (1 minute)

    À présent, vous allez prendre votre scrotum (la peau qui entoure les testicules) et massez doucement chaque partie ; devant, derrière, dessous, dessus. Puis vous allez masser les testicules en eux-même, en prenant grand soin d’y aller progressivement et doucement.

    Comme moi vous ressentirez peut-être une sensibilité plus grande à certains endroits comme la naissance du canal épididymaire et des cônes efférents (cf. cette image en coupe transversale d’un testicule). C’est une partie qui est très rarement massée et qui pourtant demande la plus grande attention de votre part.

    Restez au contact de votre sensation pendant 10 secondes.

  5. Musclez votre périnée. (3 minutes et 30 secondes)

    L’ensemble musculaire du périnée, appelé aussi muscle PC pour pubo-coccygien, est le muscle qui vous permet de vous retenir d’uriner, ou qui vous permet de faire du stop pipi, pour écrire votre prénom dans la neige ou le sable !

    Là nous entrons dans le dur, c’est à dire que vous allez travailler un muscle qui est très maltraité par notre vie moderne. En effet, la position assise plus que de raison et le stress vont à la fois affaiblir la tonicité et l’élasticité de ce muscle tout en le rendant plus tendu.

    Ici vous allez essayer d‘isoler la contraction de ce muscle, je m’explique.

    La première fois que j’ai essayé de contracter avec attention ce muscle, j’ai contracté à la fois les abdos, le PC et le muscle pubo-rectal et les muscles fessiers. Bref je n’ai pas tenu longtemps.
    Or l’objectif pour vous est de vous concentrer uniquement sur ce muscle et réussir à l’isoler en portant votre regard uniquement sur lui tout en essayant de détendre les autres muscles contractés. Quand vous avez réussi à faire cela vous avez réalisé 80% de l’exercice.
    Toutes mes félicitations !

    À présent vous pouvez commencer à faire 10 séries douces de 20 secondes avec 10 secondes de repos entre la 5ème et 6ème série :

    contractez votre muscle PC (aspirez) vers le haut en inspirant pendant 5 secondes

    maintenez la contraction en apnée pendant 5 secondes

    relâchez lentement au rythme de l’expiration sans pousser pendant 10 secondes.

    C’est un exercice très puissant pour retrouver un muscle PC en bonne santé et tonique. Cela vous permet à la fois de travailler la détente mais aussi une musculature dynamique qui contribue à une meilleure érection.
    Vous pourrez augmenter l’intensité de la difficulté de l’exercice avec des temps plus ou moins longs, en variant les contractions par palier par exemple.

    Deux précisions quant à ce dernier exercice :

    • lorsque vous contractez pour la première fois votre muscle PC, vous pouvez sentir une sensation (picotement, électricité, chaleur, froid) qui dure à peine 1 seconde et que vous pouvez ressentir dans votre colonne vertébrale. C’est normal, c’est l’énergie sexuelle emmagasinée au niveau de votre périnée qui se diffuse dans votre corps et votre tête.

    • ne faites pas ces exercices jusqu’à vous faire mal. Respectez la règle de la non-douleur, trop de répétitions vont créer plus d’effets néfastes que de bénéfices. La règle est toujours la même pour le corps : mieux vaut faire peu et régulièrement, que beaucoup mais occasionnellement.

     

 Mon expérience et ma pratique.

Cela fait deux ans que je pratique ces exercices.

Pendant les premiers mois, je les faisais tous les deux jours sans exception. Une fois que j’ai senti une amélioration de la durée et de la tonicité de mes érections, je suis passé à une pratique de 1 à 2 fois par semaine.

J’ai alors ajouté des pratiques plus conscientes de ma respiration ainsi que des pratiques d’injaculation. Je vous partagerai tout ceci dans un prochain article.
Aujourd’hui, je peux avoir des rapports sexuels qui peuvent durer autant que je le souhaite (pouvant dépasser plusieurs heures) pour le grand plaisir de ma partenaire. 

Vincent.

 

Et vous ?

Avez-vous déjà pratiqué ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Sinon, posez-moi vos questions. Je vous répondrai.

 

Partagez-le sur twitter et facebook si vous pensez qu’il peut être utile à d’autres hommes.

crédit photo : schlierner   
Recherches utilisées pour trouver cet articletechnique du cerf gland,comment insensibiliser le gland,hypersensibilité du frein,lexercice du cerf,désensibiliser gland naturellement,désensibiliser le gland technique,insensibilisation pennis exercise,pour désensibiliser le gland du pénis pour durer longtemps

A propos de Aurélie & Vincent

Nous sommes passionnés de développement personnel, de communication, de psychologie, de sexualité et de sensualité. Nous souhaitons transmettre aux couples tout le potentiel qu'ils ont de se développer ensemble. Pour cela nous mobilisons tous nos savoirs, savoir-faire et savoir-être de coachs et de thérapeutes pour contribuer à faciliter la vie de couple au quotidien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *