C’est quoi l’éjaculation féminine ? Une histoire de plus de 2500 ans !


Ejaculation-Féminine-histoire- http://mon-couple-et-moi.com

L‘éjaculation féminine est l’objet d’interrogations et de fantasmes.
Sujet longtemps tabou et mystérieux, la femme fontaine était souvent honteuse, croyant avoir eu une incontinence urinaire. Aujourd’hui, démystification faite, la femme fontaine peut jouir totalement de son plaisir et se sentir épanouie sexuellement.
Mais qu’est ce que l’éjaculation féminine ou le « squirt » en anglais ?
Est-ce un phénomène nouveau ? Pouvons-nous maîtriser l’éjaculation féminine ?

 

Qu’est ce que l’éjaculation féminine ?

L’éjaculation féminine est l’émission d’un liquide qui survient lors d’une stimulation intense de la zone G ou lors d’un orgasme. Cet éjaculat féminin provient de deux sources :

  • La première source provient de la prostate féminine (les glandes de Skene) sous la forme d’un liquide non-odorant de faible quantité.
    Les glandes de Skene sont des glandes diffuses localisées tout le long de l’urètre et correspondent à la zone du point G. Rappelons-nous : la zone G gonfle et se gorge de liquide sous l’effet de sa stimulation et de l’excitation sexuelle ; Et bien ce sont les glandes de Skene (ou prostate féminine) qui sécrètent ce liquide.
  • La deuxième source, beaucoup plus abondante (dépassant parfois 150 ml), provient de la vessie. Mais ce liquide très clair, peu odorant et peu tâchant, est en fait un filtrat des reins qui est allé remplir la vessie pendant la relation sexuelle et est expulsé lors d’un orgasme puissant.

Donc, toutes les femmes ont des glandes de Skene (prostate féminine) et des reins qui produisent un filtrat pouvant remplir la vessie. Ainsi, pas besoin de s’affoler si nous éjaculons lors de notre plaisir, toutes les femmes, sans anomalie physiologique, le peuvent ! La preuve de part le passé historique.

 

L’éjaculation féminine dans l’histoire

Dans beaucoup de cultures, l’éjaculation féminine était considérée comme naturelle, normale et parfois même comme ayant un don curatif et sacré.

Dans l’antiquité grecque et romaine, l’éjaculation féminine était un évènement commun de la vie quotidienne. D’ailleurs elle fut étudié, de 600 ans à 200 ans avant J.-C., par de nombreux philosophes et médecins dont Pythagore, Hippocrate, Aristote et Galien.

Dans l’Inde antique, elle était honorée en tant que fluide érotique féminin sacré et donc considérée comme le « nectar des dieux ». Il y a plus de mille ans, une tradition spirituelle, le Tantra, considérait la sexualité comme un art et un rituel sacré nous permettant d’accéder à notre énergie sexuelle qui nous relie à notre énergie divine spirituelle. Le sexe était une pratique érotique sacrée et vu comme une expression hautement spirituelle. Il en va sans dire que l’art de faire l’amour, vieux de deux mille ans, décrit dans le Kama Sutra y était appliqué.

Dans la Chine antique, la tradition scientifique et philosophique taoïste, de plus de 2500 ans, considère l’éjaculation féminine comme essentielle à la vie et sacrée.

Au Japon du XVIème siècle, de nombreuses estampes portent la preuve que l’éjaculation féminine était célébrée et convoitée puisqu’elle était recueillit dans des bols prévus à cet effet. Les japonais considéraient ce liquide comme un aphrodisiaque ayant des vertus rajeunissantes.

 

L’éjaculation féminine de nos jours

De nos jours, ce phénomène est encore peu connu du grand public et peu expérimenté chez les femmes.

D’où la surprise mêlée parfois à la gêne et la honte, qu’une femme peut ressentir la première fois qu’elle a expulsé son liquide chaud lors d’un fort orgasme ou d’un rapport sexuel intense.
Ce n’est qu’après connaissance de ce phénomène, que la majorité des femmes vont accepter cette émission de liquide comme la preuve de leur jouissance dans un lâcher-prise exquis, tandis qu’une minorité va la vivre difficilement.
Généralement, la première expérience d’éjaculation féminine arrive après une certaine maturité sexuelle avec une vraie détente dans les relations sexuelles et un réel lâcher-prise dans le plaisir et les orgasmes.
En fait, la plupart des femmes éjaculent le liquide prostatique (peu volumineux) lors de leur orgasme mais retiennent le liquide contenu dans leur vessie de peur d’uriner.
Ne vous êtes-vous jamais étonnées d’uriner en grande quantité après un rapport sexuel intense alors que votre vessie était vide juste avant le rapport ? Et bien en fait vous uriner le filtrat rénale qui est passé dans la vessie. Vous pouvez faire l’expérience d’observer et de sentir ce liquide qui n’a pas la couleur ni l’odeur de l’urine habituelle.
Selon l’étude de Wimpissinger, près de 80 % des femmes fontaines y trouvent un enrichissement dans leurs pratiques sexuelles. Du côté des hommes, 90 % d’entre eux apprécient le phénomène et se sentent fier de pouvoir procurer autant de plaisir à leur femme.

 

En conclusion

L’éjaculation féminine est encore mal connue alors qu’elle est tout à fait naturelle et normale comme celle de l’homme. D’ailleurs nous pouvons apprendre à la maîtriser, comme l’homme peut aussi apprendre à maîtriser son éjaculation. Nous en reparlerons en détail dans un prochain article.
Malgré le fait que l’éjaculation féminine soit le signe d’une sexualité épanouie et détendue, elle ne doit pas devenir un but à atteindre ou une performance de plus à acquérir.
Selon nous, la sexualité est bien plus riche dans le laisser faire de l’instant présent.

 
Aurelie&Vincent
Vos coachs en sexualité consciente et épanouie pour améliorer votre vie de couple.
 
ET VOUS ?

Dites-nous dans les commentaires ce que vous avez pensé de cet article.

Si vous avez aimé, partagez-le sur facebook !

crédit photo : Audrey_Arkusha
Recherches utilisées pour trouver cet articleest ce que lhomme peut sentir lejaculation femin,histoire éjaculation féminine

A propos de Aurélie & Vincent

Nous sommes passionnés de développement personnel, de communication, de psychologie, de sexualité et de sensualité. Nous souhaitons transmettre aux couples tout le potentiel qu'ils ont de se développer ensemble. Pour cela nous mobilisons tous nos savoirs, savoir-faire et savoir-être de coachs et de thérapeutes pour contribuer à faciliter la vie de couple au quotidien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *