Quels sont les rôles du périnée féminin dans la sexualité du couple ?


Rôles du périnée féminin - http://mon-couple-et-moi.com
Chez les femmes, nous parlons essentiellement de périnée dans le cadre de rééducation périnéale après un accouchement. Mais quand est-il en dehors de ce moment post maternité ? C’est où exactement ? Et il sert à quoi ?

 

L’anatomie du périnée féminin.

 

Le périnée, appelé également plancher pelvien, est un ensemble complexe de muscles qui s’étendent entre l’os pubien, à l’avant, et le coccyx, à l’arrière.

Il est composé de 2 parties musculaires :

 

Périnée- http://mon-couple-et-moi.com

 

  • la partie superficielle, formé par 3 muscles : le muscle urétro-vaginal (qui encercle l’entrée du vagin et le méat urinaire) issu du muscle bulbo-caverneux (qui constitue les 2 arches du clitoris, cf : Comment stimuler le clitoris ? ), le muscle entourant l’anus et le muscle transverse du périnée (qui passe entre le vagin et l’anus).
Périnée profond - http://mon-couple-et-moi.com

Partie profonde

 

 

 

  • la partie profonde, formé par le muscle releveur de l’anus lui même composé des muscles profonds pubo-coccygien, du muscle illio-coccygien et du muscle pubo-rectal. Cette partie profonde constitue comme un hamac tissé dans le bas du bassin permettant de retenir tous les organes internes.

 

 

Les différents rôle du périnée.

 

Un rôle essentiel de soutien.

Étant debout ou assise, la majeure partie de notre temps, la gravité fait que tout le poids de nos organes et de nos viscères tend vers le sol donc s’appuie sur notre plancher pelvien ! D’où le risque de descente d’organes lorsque celui-ce n’est pas assez musclé.

 

Un rôle de continence urinaire et anale.

Lorsque nous avons très envie de faire pipi et que nous nous retenons, c’est le périnée que nous sollicitons. Idem lorsque nous retenons nos gaz et nos selles.
Pourtant, nous sommes plus nombreuses que nous le croyons à être touchées par l‘incontinence urinaire d’effort et cela que ce soit à 30 ans ou bien plus tard. L’incontinence d’effort se manifeste par quelques gouttes échappées lorsque nous toussons, éternuons, mouchons, rions, courons ou tout simplement lorsque nous portons une charge lourde.

 

Un rôle encore plus important dans la maternité.

En effet, le poids du bébé et de tout le liquide qui l’entoure ajoute une charge supplémentaire à soutenir pour notre périnée. Il n’est pas rare d’avoir une incontinence d’effort lors de la maternité si notre périnée n’est pas assez musclé et entraîné à se contracter volontairement.
Lors de l’accouchement , le périnée est mis à rude épreuve par le bébé qui pour sortir appuie dessus et l’étire un maximum. Une épisiotomie (incision du périnée) sera effectuée si la souplesse et l’ouverture du périnée ne permettent pas la sortie du bébé. Pour éviter cela, il est vivement recommandé d’assouplir son périnée par des massages et des étirements pendant quelques semaines afin de le préparer à l’accouchement par voie basse.
Après l’accouchement, 8 à 10 séances de rééducation périnéale sont vivement conseillées pour retrouver toute la tonicité de notre périnée afin d’éviter par la suite incontinence, descente d’organes, peu de sensations voire douleurs lors des rapports sexuels.
Personnellement, pour la rééducation post-accouchement, j’ai eu recours à la méthode CMP (Connaissance et Maîtrise du Périnée) avec une sage-femme qui m’a permis de découvrir tous les muscles du périnée en douceur et d’apprendre à les maîtriser parfaitement pour le reste de ma vie.

 

Un rôle primordial dans notre sexualité.

Le périnée profond, une fois musclé, permet un vagin tonique, gainé et donc plus resserré.
En fait, lors de notre excitation sexuelle, notamment par la stimulation du clitoris (cf : Comment stimuler le clitoris ? ) et du point G (cf : Les meilleures techniques pour stimuler le point G. ), l’entrée de notre vagin se gorgent de sang et l’intérieur de notre vagin gonfle également.

Lorsque notre périnée est musclé, le gonflement de ces tissus va être maintenu dans la gaine que forme le périnée, ce qui va entraîner le resserrement des parois de notre vagin pour notre plus grand plaisir.
En effet, le contact avec le pénis devient plus intense, nous procurant ainsi :

  • plus de sensations,
  • plus de réplétion, cette sensation d’être remplie par le sexe de notre homme,
  • plus de stimulation des zones érogènes comme le point G, le point C (comme cul de sac, proche du col de l’utérus), le point P (comme sur le côté postérieur du vagin) et le point A (comme sur la face antérieure du vagin).
  • plus de plaisir,
  • plus de maîtrise de notre éjaculation féminine (cf : C’est quoi l’éjaculation féminine ? ; Comment maîtriser notre éjaculation féminine ?) et plus d’orgasmes.

 

De même, il y a des répercussions sur notre homme. Le fait d’avoir un périnée tonique et de pouvoir le contracter lors de nos rapports sexuels, va permettre à notre homme d’avoir :

  • plus de sensations car le contact est plus intense pour lui aussi,
  • plus de plaisir par conséquent, car lorsqu’il vous pénètre il peut avoir le plaisir de ressentir chaque centimètre carré de votre vagin et ainsi goûter aux délices de sentir son sexe dans un écrin enveloppant et le maintenant dans une certaine pression.
  • plus de résistance sur le gland quand le périnée se contracte lors de la pénétration,
  • une érection plus stimulée par la technique de contraction de l’onde vaginale qui consiste à serrer le pénis de l’homme niveau par niveau, comme une vague, de sa base jusqu’au gland, ce qui a un effet de pompage très jouissif.

 

Nous rejetons souvent la faute sur le sexe de notre chéri (pas assez dur et/ou pas assez gros) lorsque nous ne le sentons pas assez en nous, alors que nous ne faisons pas l’effort d’avoir un vagin tonique qui peut serrer quasiment n’importe quel diamètre de pénis !

Osons prendre notre sexualité en charge et ne pas tout attendre de notre homme, il ne peut pas tout !

Nous mettons en avant l’importance d’un périnée musclé et maîtrisé dans notre vie de couple et plus particulièrement lors de nos rencontres sexuelles.
Toutefois cette musculation n’est pas un but en soi, elle est juste un facteur de plaisir. Il est tout aussi important de trouver le juste milieu entre la musculation et le lâcher-prise pour pouvoir jouir de toutes nos sensations.

Pour conclure, il est de notre santé physique et de couple, d’apprendre à muscler notre périnée. Les exercices sont faciles et demandent peu de temps, nous verrons dans un prochain article Comment tester et muscler notre périnée ?

 

ET VOUS ?

Dites-nous dans les commentaires ce que vous avez pensé de cet article et partagez le sur vos réseaux sociaux préférés !

 

crédit photo planches anatomiques : Nik Merkulov, monintimite.fr

 

Recherches utilisées pour trouver cet articleles roles de lanus dune femme

A propos de Aurélie & Vincent

Nous sommes passionnés de développement personnel, de communication, de psychologie, de sexualité et de sensualité. Nous souhaitons transmettre aux couples tout le potentiel qu'ils ont de se développer ensemble. Pour cela nous mobilisons tous nos savoirs, savoir-faire et savoir-être de coachs et de thérapeutes pour contribuer à faciliter la vie de couple au quotidien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *