Les meilleures techniques pour stimuler le point G.


 

Stimuler point g

 

Tout le monde a entendu parler du point G : zone érogène par excellence et source d’orgasme intense.

Et pourtant, combien d’entre vous l’avez-vous trouvé ? D’après un dernier sondage aux Etats-Unis seulement 65% des femmes savent situer leur point G.

 

Un peu d’anatomie.

Le point G doit son nom au gynécologue Gräfenberg qui le mit en évidence dans les années 50.

Ce point G ou plutôt cette zone érogène est constitué de nombreux récepteurs sensitifs ainsi que de tissus érectiles (qui se gonflent pendant l’excitation par l’afflux de sang).
Cette zone se situe, chez toutes les femmes, sur la paroi antérieure vaginale (c’est-à-dire du côté du nombril).
Chez la majorité des femmes, cette zone érogène, d’une dimension semblable à celle d’une pièce d’1€, se situe à environ 3 cm de l’entrée du vagin. Cependant, elle peut se trouver chez certaines femmes plus à l’entrée ou plus en profondeur.

 

Découvrez en solo votre point G.

Cette zone est localisable au toucher par :

  • ses deux gouttières, une de chaque côté, celles-ci délimitent les bords de la zone G
  • sa surface moins lisse que celle de la paroi vaginale
  • ses petits plis parallèles ou bien par ses petites perles.

augmentation-point-g-

Tout d’abord, si vous ne l’avez jamais trouvé, détendez-vous ! Ce doit être un moment de plaisir et de découverte.

Installez-vous confortablement sur votre lit, allongez-vous sur le dos avec des coussins derrière votre tête et votre haut du dos pour être un peu relevée. Ce moment est rien que pour vous alors faites-vous du bien !

Si vous avez envie de vous masser les seins ou de vous caresser le clitoris, faites-le car cela va augmenter la sensibilité de votre point G !
Lorsque vous êtes prêtes vous pouvez introduire votre index et/ou votre majeur dans votre vagin légèrement recourbés vers le nombril (comme sur l’image ci-contre).

Pour que ça glisse plus facilement, vous pouvez au préalable humidifier vos doigts avec un peu de salive. Essayez de ressentir les deux gouttières de chaque côté qui s’étirent de l’entrée du vagin jusqu’au fond. Entre ces deux gouttières, se situe la zone érogène G à environ deux phalanges de vos doigts. Ressentez-vous les petits plis ou les petites perles ? La première fois, ces particularités sont parfois difficiles à percevoir, car ces reliefs sont plus prononcés lorsque l’excitation est forte.
Maintenant, appuyez et bougez les doigts en faisant le geste de « viens ici » : allongez le doigt vers l’arrière et en le ramenant recourbé vers l’avant, tout en frottant sur la paroi supérieure. Au début, ce geste donne l’impression d’avoir envie de faire pipi, c’est normal, c’est que vous êtes au bon endroit ! Cette sensation peut vous gêner et vous donner envie d’arrêter mais détendez-vous et laissez-vous aller au plaisir.

Une autre technique, appelée cornes de taureau, consiste à venir introduire les deux doigts du milieu de votre main, le majeur et l’annulaire, et venir frotter et appuyer votre zone G avec les deux doigts en même temps. Si vous avez besoin d’une stimulation plus intense cette technique vous le permet.

Une dernière technique, appelée le petit bonhomme qui marche, consiste à faire le mouvement de « viens ici » à l’aide de l’index et du majeur de façon alternée, au niveau de votre zone de plaisir.

Cherchez ce qui est agréable pour vous, déplacez légèrement vos doigts, appuyez plus ou moins fort pour explorer toutes vos sensations ! Vous remarquerez que plus vous stimuler cette zone, plus elle gonfle, plus elle devient sensible et plus elle vous procure de plaisir intense, voir vous fait monter à l’orgasme. Les premières fois, il n’est pas rare pour certaines d’entres vous, de ressentir un orgasme au bout de 30 min. En revanche, une fois habituée, votre plaisir et vos orgasmes arriveront plus vite, même si ce n’est pas le but recherché. Dans tous les cas, la détente vous permettra de ressentir toutes les joies de ce nouveau type de plaisir.

 

Partez à la conquête du point G à deux.

Pour optimiser vos chances d’atteindre l’orgasme avec stimulation du point G, faites monter la température !

Demandez à votre partenaire de vous caresser le corps, les seins, de vous stimuler toute la zone clitoridienne ainsi que l’entrée du vagin comme vous aimez ! Avec l’excitation, l’afflux de sang va venir gonfler le clitoris ( cf : comment stimuler le clitoris ) et le point G, et va les rendre extrêmement sensible pour votre plus grand plaisir !

A ce moment-là seulement, une fois que vous aurez très envie que votre partenaire entre en vous, demandez-lui d’introduire ses doigts et de faire ce mouvement de « viens ici » avec la pulpe de ses doigts. Guidez votre partenaire si vous connaissez vos préférences concernant votre point G. Ou bien laissez-le explorer à sa guise différents rythmes, intensités ou mouvements et surtout communiquez-lui les différentes sensations que cela vous procure, que ce soit désagréable ou très plaisant ! Il n’est pas devin et en plus il n’a pas le même sexe !

Si l’envie d’uriner vous vient, c’est naturel car le point G correspond à la prostate qui joue un rôle important dans l’éjaculation féminine ( cf articles : C’est quoi l’éjaculation féminine ? ; À la découverte de notre éjaculation féminine ; Comment maîtriser notre éjaculation féminine lors de nos relations sexuelles). Cette sensation d’envie de faire pipi s’apprivoise au fil du temps et fini par se maîtriser complètement pour vous permettre de vous abandonner à cet immense plaisir.

Quelques positions coquines pour stimuler votre point G :

  • la petite cuillère (couchés sur le côté votre homme derrière vous),
  • la levrette (vous à quatre pattes et votre homme à genou ou debout derrière),
  • l’Andromaque (votre homme allongé sur le dos et vous, assise sur lui face à face),
  • le bâteau ivre (vous êtes sur le dos et vos jambes sur les épaules de votre homme)
  • le missionnaire avec un coussin sous vos fesses pour surélever et incliner votre bassin.

Pendant ces positions mesdames, participez et placez votre bassin de telle sorte que le pénis de votre partenaire appuie et stimule votre point G.

 

L’orgasme n’est pas obligatoire, vivez pleinement les ascensions vers votre plaisir tout en dégustant ses variations d’intensités.

Faire l’amour est avant tout un partage d’amour et devrait emplir tout votre corps de cette onde d’amour, de chaleur, de vibration qui est en chacun d’entre nous.

 

Aurelie & Vincent – Les Éveilleurs d’Amour

Vos coachs et thérapeutes en sensualité et sexualité qui vous accompagne vers une vie de couple plus consciente et épanouissante.    

 

Laissez vos expériences dans les commentaires ci-dessous.

Si vous avez aimé cet article partagez-le à vos amis.

crédit photo :  Jochen Schönfeld
Recherches utilisées pour trouver cet articlefaire atteindre le point g a une femme,comment stimuler le point g,comment ateindre le point G dune femme,les caresse du point G,https://mon-couple-et-moi com/les-meilleures-techniques-pour-stimuler-le-point-g/,le guide tabou du point g telecharger gratuit,comment stimuler le poing g,telecharger les positions pour stimuler le point G,orgasme vaginal et cornes de taureau,orgasme vaginal cornes de taureau

A propos de Aurélie & Vincent

Nous sommes passionnés de développement personnel, de communication, de psychologie, de sexualité et de sensualité. Nous souhaitons transmettre aux couples tout le potentiel qu'ils ont de se développer ensemble. Pour cela nous mobilisons tous nos savoirs, savoir-faire et savoir-être de coachs et de thérapeutes pour contribuer à faciliter la vie de couple au quotidien.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Les meilleures techniques pour stimuler le point G.

  • Philippe

    Bonjour Aurélie et Vincent !
    oui je confirme cela car je le pratique avec ma partenaire et c’est top ! …
    Sincèrement messieurs vous avez beaucoup à gagner de vous servir de vos doigts … ils peuvent souvent procurer plus de plaisir que votre pénis … Bravo et merci pour cet article !
    Philippe

  • Laure

    Bonjour Aurélie et Vincent,
    Tout d’abord, félicitations pour votre challenge!
    Merci pour cet article fort enrichissant qui m’a permis de mieux découvrir mon corps.
    Vous qui semblez tout connaître de la sexualité, je me permets de vous demander un conseil.
    J’ai un nouveau partenaire sexuel qui me donne beaucoup de plaisir, mais je suis mal à l’aise car au moment de jouïr, j’ai la sensation d’uriner sur lui. Je tache tous mes draps et j’ai honte vis à vis de lui, pouvez-vous m’éclairer sur ce phénomène et surtout m’aider à ne plus que ça se reproduise et à avoir moins honte.
    En vous remerciant par avance.
    Continuez à nous sensibiliser pour une meilleure communication au sein du couple.

    • Aurélie & Vincent Auteur du billet

      Bonjour Laure,
      Nous sommes ravis que cet article contribue comme nous le souhaitons à ce que chacun(e) puisse mieux connaître son corps.
      Cette sensation d’uriner que tu ressens est en fait la sensation de l’éjaculation féminine. Ce n’est pas de l’urine mais de l’éjaculat féminin. Toutes les femmes ont ce potentiel là mais peu d’entre elles ont découvert leur côté « femme fontaine ». L’éjaculation féminine a été honorée de par le passé, aussi bien dans la Grèce Antique, l’Inde et le Japon… Ce phénomène est dû à la zone G (appelée aussi prostate féminine) qui stimulée se gonfle en se gorgeant de liquide (l’éjaculat). Au cours d’un moment de plaisir intense, tel un orgasme, la femme, pour profiter au mieux de ce moment, peut s’abandonner à sa jouissance en poussant ou non l’éjaculat.
      L’éjaculation féminine peut se contrôler parfaitement avec les muscles du périnée, pour pouvoir décider d’éjaculer ou de retenir.

      Concernant ta honte vis-à-vis de ton nouveau partenaire, sache que la grande majorité des hommes adorent ressentir l’éjaculation de leur partenaire, c’est comme un cadeau pour eux. Pour cela, il est nécessaire d’en parler très simplement en expliquant que c’est la résultante d’un très grand plaisir, d’un abandon et lâcher-prise total à la jouissance qu’il te permet de vivre.

      D’un point de vue plus pratique, de notre côté nous utilisons, pour ne pas mouiller les draps et le matelas (oui c’est long à sécher !), une alèse imperméable que nous avons recoupé afin de l’utiliser uniquement pendant nos rapports sexuels intenses ;-). Il est également possible d’utiliser une serviette épaisse, mais ça à l’inconvénient de passer à travers suivant la quantité d’éjaculat !

      Dans nos prochains articles nous parlerons de l’éjaculation féminine et de comment muscler son périnée pour plus de plaisir.

      Si tu as d’autres questions, nous nous ferons un plaisir d’y répondre.