Comment éviter les conflits dans notre couple ?


Éviter les conflits couple - http://mon-couple-et-moi.com

 

Malgré notre souhait de vivre en harmonie et en paix dans notre couple, nous sommes tous confrontés à un moment donné à des malentendus qui se transforment en disputes et conflits récurrents avec notre partenaire.
Pourquoi ces crises se répètent-elles et reviennent-elles sans cesse au sein de notre couple ?
Pouvons-nous sortir de ces conflits à répétition en comprenant leurs mécanismes ?

 

Le paradoxe des crises au sein de notre couple

 

Nous pouvons facilement constater que plus notre relation de couple a de l’âge et plus il y a facilement des disputes et des crises, malgré notre désir de poursuivre notre relation de couple.

Pourtant, nous ne voulons pas des conflits à répétition. C’est alors qu’en même temps que nous faisons le souhait qu’il n’y ait plus de disputes, nous ne changeons rien à notre façon d’être et de faire. N’y a-t-il pas un paradoxe : vouloir un autre résultat en ne modifiant pas les causes qui entraînent inexorablement ce même résultat ?
Par quel enchantement les crises disparaitraient-elles d’elles-mêmes ? Sans nous remettre en question et sans comprendre les causes des conflits que nous créons ?

Alors pour éviter les conflits, il est important de prendre du temps pour comprendre et prendre conscience de nos mécanismes causant nos malentendus et disputes.

 

Comprendre les causes multiples à nos crises

 

Notre manque de conscience et de vigilance est le point commun à toutes les causes qui entraîne malentendus et disputes.
En effet, nous fonctionnons la plupart du temps en mode habituel (cf : Quelles habitudes coupent notre communication en couple ?) et automatique réactionnel. Ainsi nous sommes constamment en réaction à ce qui se passe, ce qui nous empêche de prendre le recul nécessaire pour choisir une réponse plus appropriée à la situation.

C’est notre manque de conscience qui nous fait oublier le fait que nous sommes tous différents (cf : Les différents langages Homme – Femme : dans la relation de couple.). En oubliant ce fait, nous pensons que notre partenaire pense ou voit les choses comme nous.
C’est ainsi que nous ne comprenons pas et n’acceptons pas certaines différences de notre partenaire. Nous allons alors interpréter certaines de ses différences comme une attaque contre nous, contre notre façon de voir les choses. Car dans notre mode automatique réactionnel, nous prenons tout ce qui nous est dit personnellement en oubliant que notre partenaire parle toujours de lui.

 

Par exemple :

  • Quand nous entendons « Il est trop épicé ton plat », nous interprétons que le plat que nous avons cuisiné n’est pas bon, pas réussi et nous le prenons comme une critique personnelle sous-entendant que nous ne sommes pas doués pour cuisiner, ce qui génère en nous ressentiment envers notre chéri(e) ;
    Alors qu’en fait notre partenaire parle juste de lui/elle, en disant qu’il/elle préfère manger moins épicé.
  • Quand nous entendons « Tu as passé l’aspirateur ? ah et bien on ne dirait pas, il reste de la poussière sous les meubles et dans les coins ! », nous le prenons comme une critique sur notre manière de passer l’aspirateur et généralement nous réagissons de manière assez désagréable, ce qui empêche une réelle communication et crée un terrain favorable à une dispute ;
    Or notre partenaire par ce message « maladroit » (par manque de conscience sur sa communication) nous parle de lui/elle, en disant que pour lui/elle c’est important d’avoir son habitation propre dans tous les moindres recoins.

Nous voyons très bien comment ces deux exemples du quotidien peuvent engendrer des réactions en chaîne jugeantes, méprisantes, cyniques, justificatives, exigeantes et contre-attaquantes. Le cercle de la violence verbale et non-verbale prend ainsi naissance, se nourrissant à chaque nouveau mal-entendu pour une lutte sans fin contre notre partenaire.

 

Le principal défaut que nous avons en mode automatique réactionnel est de croire que le problème c’est l’autrene remettant surtout pas en cause notre manière d’être ou de réagir.
Pourtant avec un peu de recul, c’est bien nous qui réagissons et personne d’autre ! C’est bien nous qui sommes responsables de ce que nous ressentons en nous comme les sensations physiques, les émotions et les sentiments. C’est bien nous qui parlons sous l’emprise de l’agacement et de l’énervement en réaction à ce que nous avons vu, entendu ou mal-entendu.

 

Comment mieux gérer les disputes et éviter les crises ?

Prendre la responsabilité de notre être

En effet, croire que c’est l’autre qui est la cause de nos problèmes nous déresponsabilise vis à vis de ce que nous éprouvons intérieurement (émotions, sentiments, sensations physiques, blessures anciennes…).

Or nous sommes responsables de tous nos ressentis intérieurs ainsi que de toutes les actions que nous posons aussi bien verbales que non-verbales car celles-ci nous appartiennent.

Si nous critiquons notre conjoint, nous sommes responsables des paroles blessantes que nous prononçons.
Si nous réagissons à un jugement que nous fait notre partenaire, nous sommes responsables de comment nous réagissons.

Alors il est de notre responsabilité d’apprendre à faire et à communiquer autrement si nos habitudes d’expressions ne conviennent pas à ce que nous souhaitons pour notre vie et celles de ceux qui nous entourent.

Prendre conscience de notre être et de notre différence

Prendre du temps pour mieux nous connaître nous-même afin de comprendre nos mécanismes de réactions.

En effet derrière nos mécanismes se cachent ce qui est important et a de la valeur pour nous.
Par exemple : Quand nous accusons l’autre « tu pourrais peut-être faire autre chose que de passer tes soirées devant ton ordinateur ! » en fait derrière se cache notre sentiment d’être seul(e) durant les soirées, notre envie de sentir que nous sommes important pour l’autre et le besoin de partager plus de temps ensemble.

Nous avons tous notre raison de faire ou de dire telle ou telle chose même si cela peut paraître très maladroit et prendre la forme de parler sur l’autre avec des « tu ». Car à chaque instant nous parlons de nous-même, de nos ressentis, nos sentiments, nos besoins et nos valeurs…
Pareillement, notre partenaire parle de lui dans ses propos qu’ils soient positifs ou négatifs.

 

Avec de l’apprentissage et de l’entraînement, nous pouvons à chaque instant faire le choix :

  • soit de rester affecté (en prenant pour nous personnellement tout ce qui nous est dit) et ainsi perpétuer le jeu de pouvoir (qui à tord et qui à raison) et le cercle vicieux négatif dans notre couple par nos réactions teintées de reproches, critiques… jusqu’au conflit,
  • soit de prendre du recul et prendre conscience de ce qui se joue, en nous reliant à notre cœur, à nos grandes aspirations d’amour, de paix, d’harmonie, d’ouverture et de contribution à la vie.
    Ainsi notre réponse est choisie et empreinte de notre être conscient et n’est plus une réaction inconsciente. Notre intention derrière notre réponse devient positive et tend à contribuer à une vraie reconnaissance de nous-même et de notre partenaire au delà de nos différences. Une vraie rencontre de cœur à cœur peut alors avoir lieu engendrant un cercle positif d’amour et de respect.

 

En nous connectant à notre présence et à notre être conscient, nous pouvons facilement comprendre que chacune de nos différences vient nourrir un besoin important pour nous ou notre partenaire.
En reprenant l’exemple du dessus, nous découvrirons peut-être que pour notre partenaire passer du temps en soirée devant son ordinateur contribue pour lui à un enrichissement personnel en découvrant un tas de nouvelles manières de faire ou d’être, le nourrissant et ouvrant son champs de perspective.

Reconnaître notre propre différence, c’est reconnaître notre singularité. Ce qui nous amène à accueillir plus simplement celle de notre partenaire.

Pour éviter les conflits dans notre couple, nous avons à modifier notre manière d’écouter (cf : L’écoute dans le couple : comment faire ?), de communiquer (cf : Savez-vous être communicant dans votre couple ?) et d’être au sein de notre couple (cf : La réjouissance : l’ingrédient du bonheur dans le couple ).

 

Nous vous souhaitons de belles découvertes et rencontres avec vous-même et avec votre partenaire de vie !

Aurélie & Vincent
Vos coachs en gestion de conflits et en communication pour améliorer votre relation de couple.

 

ET VOUS ?

Dites-nous dans les commentaires ce que vous avez pensé de cet article et partagez le à vos amis !

crédit photo : milanmarkovic78

A propos de Aurélie & Vincent

Nous sommes passionnés de développement personnel, de communication, de psychologie, de sexualité et de sensualité. Nous souhaitons transmettre aux couples tout le potentiel qu'ils ont de se développer ensemble. Pour cela nous mobilisons tous nos savoirs, savoir-faire et savoir-être de coachs et de thérapeutes pour contribuer à faciliter la vie de couple au quotidien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *