Archive

Category Archives for "Interviews"

L’art d’une sexualité épanouïe en couple avec Yves Réquéna

Aujourd’hui nous avons la chance d’accueillir Yves RÉQUÉNA.

Pour cela, nous avons eu la chance d’interviewer Yves REQUENA l’auteur du livre Délicatessex.
Yves travaille depuis plusieurs dizaines d’années en tant que médecins et expert de la médecine chinoise et du tao sexuel. Il est entre autre instructeur de Qi-Qong et a fondé l’Institut Européen de Qi-Qong.

Lire la suite

Interview Thierry Tournebise : les secrets de la passion et de l’amour !

Retrouvez dans cette interview exclusive, Thierry Tournebise, le créateur de la Maîeusthésie, cet art de la communication avec soi et les autres. C’est à travers cet échange que vous saurez quoi faire en cas d’incompréhension avec votre partenaire et surtout quel est le secret des gens qui savent vraiment communiquer avec leur cœur … Lire la suite

Recherches utilisées pour trouver cet articlevideo tournebise thierry

Interview Alexandre Cormont – love coach

Introduction : interview d’Alexandre Cormont

Aurélie et Vincent : Bonjour les amis, aujourd’hui nous avons la chance d’être avec Alexandre CORMONT, le love coach de France et nous vous souhaitons la bienvenue sur notre chaine youtube. Nous sommes Aurélie et Vincent du blog mon-couple-et-moi.com, le blog du développement personnel en couple et sans tabou.

Comme nous le disions juste avant Alexandre Cormont, expert en coaching amoureux, est avec nous aujourd’hui, bonjour Alexandre.

Alexandre CORMONT : Bonjour à tous et merci beaucoup pour cette invitation ça me touche beaucoup.

A&V : Merci à toi de prendre le temps de répondre, tu es très occupé en ce moment, tu viens de faire une conférence récemment sur Paris, qui vient d’accueillir une centaine de personne.

AC : Effectivement, nous avons accueilli 120 personnes, nous avons parlé d’amour librement, c’était la thématique de la conférence, “Confidences d’un love coach parlant d’amour librement” et c’était très sympa.

A&V : Cela a bien attiré les foules et nous pensons que ton public était super content des conseils que tu as pu leur prodigué pendant cette conférence.

AC : Exact, en fait c’était à la fois des conseils de coach, et de tout ce que j’ai découvert dans mon activité. Et dans le même temps en mode ludique avec des notes d’humour. Je vais faire des vidéos prochainement. J’ai fait une représentation dans un théâtre le vendredi et le samedi c’était ma conférence avec les personnes qui me suivent et me connaissent. Donc j’ai testé avec deux publics différents, et c’est à refaire l’année prochaine au mois de mars, je pense ou courant 2017.

 

Dans quel cas est-ce bon de récupérer son ex ?

A&V : Très bien c’est génial. Et nous justement nous venons de nous lancer dans le blogging, car nous souhaitions partager comme toi tous les conseils sur l’amour, la vie de couple, de la sexualité, de la sensualité, de la communication. On se posait une question, car on sait que tu es spécialisé sur “Comment récupérer son ex ?”, mais dans quel cas est-ce bon de récupérer son ex ?

AC : C’est une super question. Mais avant je souhaitais vous féliciter car juste avant l’interview, je regardais vos vidéos et votre blog, et je trouve que ça démarre super bien, notamment au niveau de vos conseils, donc vraiment félicitation à vous deux.

Dans cette conférence, j’ai fait un petit passage où j’explique comment et pourquoi je suis tombé dans la reconquête amoureuse. Je ne dis pas que toutes les reconquêtes sont bonnes, et ça c’est très important de le souligner, car récupérer une personne toxique ou qui nous a fait du mal n’est pas la bonne solution. Par contre au cours de mes activités, cela fait dix ans maintenant que je suis coach en amour, j’ai eu des personnes qui m’adressaient un mail en me disant : “Alex, j’ai compris mais trop tard”. Alors pour ces personnes là et j’ai la sensation que c’est le cas dans la majorité des ruptures qu’on est pas capable de réagir sur le moment présent, mais à postériori on a le droit de se rattraper partout. Par exemple, si on est à la Fac et qu’on râte un contrôle ou une épreuve il y en a toujours un qui arrive après. Alors qu’en amour on rate une relation, il y a la rupture qui intervient et si on est capable de changer, on peut se permettre de tenter une reconquête, tenter de rattraper ses erreurs du passé. Donc pour moi la reconquête d’adresse à toutes les personnes qui ont fait des erreurs, qui en ont conscience et qui veulent changer pour de vrai et obtenir une relation encore meilleure. J’accompagne des hommes ou des femmes qui ont vécu un mariage, des enfants, qui ont vécu une relation forte mais où ils ont fait des erreurs, car le passé nous rattrape, on est pas parfait et c’est là où mon métier intervient.

A&V : Ok, donc c’est très spécifique, et c’est valable si je suis capable de prendre conscience que là, j’ai fait des erreurs ou que là ce n’était peut-être pas juste vis-à-vis de cette personne et que malgré tout je ressens beaucoup d’attirance pour cette personne, tout en ayant la capacité de changer et de me reposer des questions : alors ça vaut le coup.

AC : Exactement, reconquête amoureuse ou récupérer son ex c’est le terme commun, mais pour moi c’est plutôt de se dire, j’ai appris de mes erreurs du passé, je les change, du coup je deviens la meilleure version de moi-même et retenter une histoire n’est pas si bête, si incohérent qu’on pourrait le penser dans notre société.

A&V : C’est un très beau message.

AC : Oui c’est un très beau message. Oui et puis ce n’est pas toujours simple mais si on arrive à faire que deux personnes qui se sont séparées, se remettent ensemble, trouvent l’amour et prennent confiance en soi. Ce sont donc des axes de travail intégrés à la reconquête, il y a toujours l’épanouissement personnel et sentimental que j’associe.

A&V : Ça c’est super intéressant. En définitive, tu parles de la dynamique humaine, je commence à me poser des questions une fois que je suis au fond du trou en plein dans le problème. C’est-à-dire que je préfère faire de la réparation plutôt que de faire de la prévention. Nous essayons avec Aurélie de montrer aux couples ce qu’ils peuvent faire au quotidien. Je sais que toi aussi tu le fais beaucoup. Est-ce que toi tu aurais un ou deux conseils fondamentaux qui permettent d’éviter d’attendre le problème avant d’agir mais vraiment faire de la prévention ?

 

Les deux causes majeures d’une rupture

AC : Je ne donne pas souvent de conseil, mais je traite le problème en profondeur. Ça veut dire quoi ? Je me suis aperçu au travers de mes expériences qu’il y avait deux causes majeures qui expliquaient une rupture qui sont opposées. Soit on pense la personne pour acquise, on oublie de se faire beau, on oublie d’alimenter la flamme, on considère la situation pour acquise. Ou alors, c’est l’exact opposé, j’ai peur de perdre la personne que j’aime, et comme j’ai peur, je n’exprime plus ma personnalité, je ne rayonne plus et donc au final mon couple devient négatif. Quand on comprend ça, les actions à mettre en place deviennent très simples. Prendre soin de son couple et avoir confiance en soi c’est-à-dire trouver un équilibre entre vie sentimentale et vie personnelle. Moi ce que j’impose à mes coaché(e)s c’est d’avoir deux challenges par semaine. Un premier challenge centré sur soi, aller chez l’esthéticienne, chez le coiffeur, faire du shopping, appeler un ami et aller au restaurant avec lui. Et un second challenge dans le couple, comme faire une nouvelle activité, faire une randonnée, une exposition photo, un karting. On va essayer de mettre de la vie dans le couple et de la vie dans sa vie personnelle. À partir de ce moment là on arrive à avoir un équilibre dans la relation qui prévient les problèmes plutôt que les subit.

A&V : D’accord. Donc si on comprend bien tu essayes de remettre du mouvement là où la mort est en train d’arriver, c’est à dire le côté figé de la relation, où on ne fait rien pour prendre soin de soi et rien pour prendre soin du couple. Donc tu essaies de remettre du mouvement dans tous ces rouages, de remettre de l’huile, avec des stratégies bien précises et des challenges comme tu le dis.

AC : Exactement, pour moi c’est essentiel d’avoir une forme d’action de prévoyance dans les deux axes : dans le couple pour ne pas que la routine s’installe et sur soi pour ne pas que l’autre devienne essentiel. C’est à dire que l’autre doit être important mais pas essentiel au point que si la personne n’est pas là, on est pas heureux. À mon sens, et même s’il y aura toujours des petits problèmes car nous ne sommes pas dans un monde parfait, mais au moins le couple sera très fort.

A&V : Ça c’est un super conseil, car on peut dire que c’est assez simple. Prendre soin de soi à travers une activité pour soi dans la semaine et proposer une activité dans le couple dans la semaine, ce n’est pas hors-norme. Mais en même temps c’est ce qui fait l’efficacité sur le long terme.

AC : Exactement, ça apparaît simple les trois premières semaines mais après faut aller chercher des idées. Je lisais un article sur la pleine conscience sur votre blog, ça commence à être un petit peu, sans aller vers la spiritualité j’irai pas jusque là, mais au moins on évolue à prendre conscience de son quotidien : de ce que l’on veut, de ses envies, de ses besoins, de qui l’on est. Donc il y a toujours un travail de développement personnel qui va s’associer au fur et à mesure.

A&V : Et justement par rapport aux personnes que tu coaches, je ne sais pas si tu coaches les couples ou en individuel, mais justement le développement personnel dans la dynamique de couple, toi tu la vois évoluer comment ?

AC : Alors pour moi si tu veux, je coache des hommes ou des femmes indépendants qui souhaitent trouver l’amour, des personnes hommes/femmes post-rupture, bref dans tous les domaines. Mais je me suis aperçu que bien souvent on existe à travers le couple, à travers l’autre personne. Et du coup dans chacun de mes coaching, ce que moi j’appelle, le développement personnel, ou plutôt l’épanouissement personnel, en rééquilibrant sa vie : vie personnelle, amicale, familiale, professionnelle et sentimentale. Donc, dans chacun de mes coaching, j’essaie de renforcer la confiance de mes coaché(e)s hommes et femmes. Parce que si tu veux quand tu manques de confiance en toi, derrière ce qui va se produire, c’est que ton couple va laisser la peur prendre le dessus. Et on sait ensemble que chaque peur finit toujours par se réaliser.

A&V : Oui tout à fait. Et c’est vrai que c’est vraiment le défi du couple,  de trouver l’équilibre pour soi et au sein de la relation et de notre vie. Tout va faire partie d’un tout qui fait qu’on est bien ou pas dans tel ou tel domaine et le couple va jouer dans tout le reste de notre vie.

AC : Exactement, par rapport à cette conférence elle est tirée de mon nouvel ouvrage qui s’intitule “Confidences d’un love coach”, et je parle d’un passage où dans notre société nous pouvons avoir l’impression d’exister que quand on est en couple. Et je le vois au quotidien avec mes coachés qui sont célibataires et qui me disent :”Alex, je ne me sens pas bien, j’ai l’impression d’être jugé…” L’idée principale est de ne plus exister qu’à travers le couple mais bien d’exister pour soi, de se trouver soi-même. Et ça, c’est pour moi une des plus grandes découvertes lorsque quelqu’un arrive à se trouver, à être épanoui parce que derrière, c’est la cerise sur le gâteau avec le couple, il sera beaucoup plus impliqué et beaucoup plus moteur en fait.

A&V : C’est à dire que toute l’énergie que j’investis en moi, elle n’est qu’une propulsion ensuite pour amener l’entité couple vers quelque chose d’encore plus grand et qui me tire encore plus vers le haut.

AC : Exactement, je n’aurais pas pu mieux le dire.

A&V : Et selon toi, une fois que les personnes arrivent à trouver leur équilibre, quel est en dehors de ça le secret pour une vie de couple à long terme ?

 

Les trois secrets d’une vie de couple heureuse à long terme

AC : Alors, pour moi, j’en vois trois en priorité. Le premier point, c’est la communication. Et ce que j’apprends à mes coachés, c’est de communiquer quand tout va bien, parce que on utilise la communication pour gérer les problèmes mais on a jamais appris à communiquer ses sentiments réels, sa profondeur d’âme ou plutôt sa profondeur d’amour à l’autre quand tout va bien. Comme simplement dire : “waouh, mais c’est trop génial, ça me fait trop plaisir de te voir, cette semaine a été fantastique, je ne sais pas comment tu fais pour me rendre si heureux(se).” C’est quelque chose qu’on oublie trop souvent.
Le deuxième point, j’explique à mes coachés que je ne veux pas qu’ils prennent ou qu’ils fassent des compromis, parce que pour moi le compromis c’est l’acceptation d’une situation qui nous fait souffrir. C’est l’acceptation d’une situation qui me fait du mal pour plus tard avoir plus de bien-être. Je considère que chaque couple qui fait des compromis est déjà dans une situation critique, qui fait qu’on est plus sur la même longueur d’onde, on est plus en train de se faire du bien, on est en train d’éviter la casse. Et ça par expérience ça va droit dans le mur.
Le troisième point qui est le plus important, c’est de construire ensemble une vision commune. Qu’est ce qu’on veut accomplir à deux ? En général, on veut fonder un foyer, acheter une maison, avoir des enfants et après il n’y a plus rien. Ce qui fait qu’on a des crises à la quarantaine, cinquantaine qui apparaissent dans notre société parce que la vision commune du couple ne va pas assez loin. Ce qui fait que quand je suis en thérapie avec un couple,  je leur apprends à créer une vision plus lointaine, un projet qui leur appartienne, qui les définisse et qui leur permette d’avoir un couple qui sera toujours alimenté par une flamme commune.

A&V : Oui, c’est très juste ce que tu dis, puisque c’est déjà ce que nous ressentons déjà pour nous et c’est ce qu’on voit chez d’autres couples. Cette notion de projet de couple et de projet de vie individuel dont tu parlais tout à l’heure afin de prendre soin de soi et prendre soin du couple. Cela permet d’éviter l’écueil vu juste avant, c’est à dire qu’une fois qu’on a le monospace, la maison, le chien et les enfants… qu’on se dise : “Mince qu’est ce qu’on fait après !” (Note pour les lecteurs : ce n’est pas un jugement)
Et ce que tu nous dis là est fondamental pour réussir à durer sur le long terme.

AC : Et si tu veux, pour moi, vous en êtes complètement la représentation tous les deux. Car quand je regarde votre blog, c’est ce qui respire, c’est ce projet commun qui vous anime. Ça pour moi, c’est ce qui permet de traverser les étapes, de traverser le temps d’une vie de couple qui n’est jamais simple. Quand on a un vrai projet, une unité commune en dehors de ce que la société nous a mis dans la tête (le monospace…). A ce moment là, je pense qu’on a un couple qui est solide et on sait pourquoi on est ensemble. On n’est pas juste ensemble pour combler un manque.

A&V : Et par rapport à ce que tu dis, vis-à-vis de combler un manque et donc du compromis qu’il y a derrière, car je fais des compromis parce que derrière j’ai peur d’être seul et je me dis “si je ne suis pas deux, je ne suis plus rien ou je ne suis plus que la moitié de moi-même”. Ça aussi je pense que c’est vraiment fondamental et c’est ce qu’on essaye de faire passer comme message aux couples et pour ceux qui ne sont pas en couple sur notre blog qui s’appelle Mon Couple Et Moi, pour travailler sur mon couple et moi.

AC : C’est exactement ça.

A&V : Au vu de ce que tu dis en plus du coaching, tu fais de la thérapie de couple. Est-ce que tu pourrais expliquer la différence ? Car ce n’est pas toujours clair pour les personnes. Le coaching n’est pas toujours bien défini en France. L’accompagnement en thérapie de couple est souvent mélangé avec des conseils conjugaux. Car chaque type d’accompagnement est différent et n’a pas le même objectif. Quelle différence entre thérapie et coaching pour les couples ?

 

Quelle est la différence entre coaching et thérapie de couple ?

 

AC : Alors je ne sais pas si je suis le mieux placé parce que pour moi, j’évite de mettre des mots trop stricts et je m’adapte à chaque personne. Je vais peut-être parler de mon parcours ce qui va peut-être permettre de répondre à la question. J’ai démarré en 2007 avec un blog sur la séduction avec des conseils aux hommes et aux femmes qui voulaient trouver l’amour. Dans ce cas là, je les rencontrais toujours en face à face pendant 2 heures pour faire le bilan de ce qu’ils voulaient et définir un plan d’action et puis ensuite je les suivais par email. Il y avait un rendez-vous mensuel pendant trois mois. À travers de ces expériences j’ai été contacté par des personnes qui vivaient une rupture et voulaient tenter une re-séduction. Leur particularité était qu’elles voulaient un rendez-vous tout de suite, dans l’immédiat. Donc j’avais proposé une formule par téléphone. Là, c’était d’abord leur donner la compréhension de comment ils en sont arrivés là, les causes de la rupture et leur donner le plan pour changer et puis au bout d’une semaine, dix jours on refaisait un point parce qu’il y avait une dynamique de temps qui était très importante. Et par la suite, pour la thérapie conjugale, j’ai été contacté par un homme dont la femme avait également acceptée de me rencontrer et ils étaient en phase de séparation. Donc là ça été un travail qui a été en face à face qui a duré 2 heures la première séance et après on s’est revu trois fois 2h en espaçant tous les 15 jours-3 semaines. Depuis j’ai adapté ça à plusieurs autres types de couple mais pour moi la thérapie de couple est un moyen de se retrouver à trois, ou parfois à deux en séances individuels, pour apprendre à communiquer et mettre en avant le fait que nous sommes tous différents. Donc ma philosophie repose sur ce même fondement, en disant que : “Peut-être vous ne vous comprenez plus, on va essayer de jongler avec des mots, avec des dessins, avec certains axes, avec des réflexions pour que chacun puisse comprendre l’autre. Si vous vous aimez et que tout va bien et bien vous allez repartir ensemble, si vous voyez que vous n’êtes plus compatible alors ce sera à vous de voir ce que vous avez envie de faire.”

Mais en général si je fais bien mon travail neuf cas sur 10 les deux personnes se comprennent ce qui n’était plus leur cas auparavant. Alors est-ce que c’est de la thérapie de couple comme on l’entend réglementée non. Je pense que c’est ma propre manière de fonctionner, mon but quand les personnes viennent me voir c’est de répondre à leurs besoins. Après quelles sont les moyens qu’on utilise ça peut être du coaching en face à face, ça peut être par téléphone, ça peut être par e-mail. Mais il y a très souvent un plan d’action que j’associe à chaque démarche.

A&V : C’est-à-dire l’écoute, la reconnaissance et ensuite le fait de ne pas savoir c’est ça qui va entamer la démarche et c’est ce qui va vraiment donner de la plus-value à ton action et à ce que cherche la personne pour régler son problème.

AC : Exactement, pour moi ce que j’appelle c’est la définition des leviers il y a toujours des leviers qui permettent de changer soit ça peut être pour soi : de changer, de faire un régime, de sortir, de se socialiser, ça peut être dans le couple au travers d’actions précises, ça peut être dans la communication avec l’autre il y a toujours des leviers qui permettent d’avoir de vrais résultats et rapidement. Le plus compliqué est de trouver le levier et pour cela il faut faire une démarche en profondeur pour trouver les causes qui amène les conflits les disputes ou le célibat quand ce sont des célibataires.

A&V : Bien je pense que ce sera plus clair pour toutes les personnes qui nous écouterons. Le message principal à retenir c’est que peu importe comment s’appelle le type d’accompagnement qu’on fait, l’important c’est d’y trouver ses ressources, ses solutions et qu’à la fin ça aille mieux qu’avant avec une évaluation très simple, c’est à dire avec les ressentis et les émotions, ou dans le concret c’est-à-dire qu’on était séparé et qu’on revient ensemble.

AC : Exactement je te remercie beaucoup parce que tu as résumé une idée assez complexe que même moi j’ai du mal à résumer et toi tu l’as fait en même pas une minute. C’est exactement ça. Ce qui compte c’est d’arriver à réaliser les objectifs, à obtenir des résultats. Peu importe le type de nom ou d’accompagnement, ce qui compte c’est un peu la philosophie de la personne vers qui on va se tourner et ce qu’on attend d’elle. Après pour moi le nom est secondaire.

A&V : Tout à fait ça c’est vraiment fondamentale à préciser car je pense en France qu’on a tendance à se caler sur des diplômes sur les noms sur ce qu’on fait. Si tu es psychologue tu es là-dedans, si tu es coach tu es là-dedans, si tu es thérapeute tu es là-dedans etc. et du coup les gens ne s’y retrouvent pas alors que eux ce qu’ils cherchent en définitive c’est de trouver une solution alors problème le plus rapidement possible.

AC : En effet, tu as tout résumé et depuis que j’ai la chance de vivre aux États-Unis pour me rapprocher de coachs de divers domaines. Et bien aux États-Unis, il y a cette notion là bas où je me retrouve. Le but est d’aider la personne peut importe comment tu t’appelles qui tu es ce que tu veux ce qui compte c’est que tu arrives à accompagner cette personne qui a un besoin à l’aider à trouver ses solutions et à trouver son épanouissement. Et je trouve que là-bas c’est moins portés sur le diplôme mais plus sur ce que tu dégages en terme de philosophie d’expertise et d’accompagnement surtout.

A&V : Est-ce que tu vois toi quelque chose à rajouter qui serait essentiel pour véritablement être dans cette dynamique de couple qui progresse avec le temps avec les années ? Car je pense qu’avec les années tu as dû suivre un tas de couple avec des tranches d’âge différentes et est-ce que vis-à-vis de ça il y a quelque chose de commun qui ressort ou alors suivant les tranches d’âge il y a des ressorts particuliers qui sont bons de mettre en place ?

 

On vous aime pour ce que vous êtes, non pour ce que vous donnez

AC : Du coup du coup je pense que j’ai eu beaucoup de chance dans mon activité car j’accompagne des milliers de personnes dans mon activité et je me suis aperçu qu’on ne pouvait pas faire de parallèle. C’est-à-dire que chaque situation chaque histoire est tellement différente. Par exemple j’ai des hommes qui agissent avec un comportement féminin et j’ai des femmes qui agissent avec un comportement masculin, j’ai eu des personnes en relation homosexuelle d’autres en hétérosexuel. Et pour moi il n’y a plus de parallèle possible, chaque histoire a son propre cœur car on essaye de faire rentrer dans des généralités la différence homme femme etc. Mais elle ne peut plus expliquer les problèmes qu’on a au quotidien vraiment. Donc là-dessus, je vais juste rebondir sur une phrase que j’ai dit dans ma conférence qui a marqué pas mal de personnes : on vous aime pour ce que vous êtes et non pour ce que vous donnez. On est dans une société où on a l’impression que pour être heureux en amour il faut donner à l’autre donner, donner. Or pour moi aujourd’hui on est rentré dans une nouvelle ère, c’est l’ère de l’être. Je suis quelqu’un de dynamique de positif j’ai des projets j’ai des envies et du coup je peux faire vibrer l’autre de sorte qu’on soit un couple équilibré et heureux. Je coach des hommes qui sont millionnaires qui peuvent offrir à leur femme des montres et des sacs hors de prix et la femme ne restera pas. Il faut qu’on change sur soi. Pour moi c’est vraiment la dynamique et l’énergie humaine qui amène les résultats dans le couple. Et c’est ce dont je me suis aperçu au travers de mes expériences.

A&V : C’est vraiment un très très beau message qui nous parle à tous les deux parce que être sur cette notion de l’être, de la profondeur et non plus seulement du paraître ou des stratégies qu’on met en place pour essayer de répondre à ce qu’on nous demande du point de vue sociétal, nous pensons également que c’est l’une des clés ou même la clé pour être heureux soi avec soi et soi avec l’autre. Donc merci de passer ce message car c’est l’un de nos messages les plus forts sur la notion de l’être.

AC : Exactement. Ce que j’expliquais c’est qu’on peut tous un petit peu donner de l’amour, on peut tous investir et penser à l’autre avant de penser à soi mais par contre c’est plus compliqué de se faire confiance, de rayonner pour soi et de se dire que ça améliorera encore plus la relation avec l’autre. Donc c’est pas facile à se dire ou à mettre en place mais pour moi c’est ce qui apporte une sérénité et une évolution dans le couple qui soit capable de traverser les étapes de la vie, L’âge etc.

A&V : Je dirais que c’est le point d’orgues de notre interview aujourd’hui c’est-à-dire de se centrer sur l’être que nous sommes pour rayonner et traverser les âges dans les meilleurs conditions et puis quelque part attirer et motiver chacun à s’investir et entreprendre dans sa propre vie de façon seul et de manière accompagnée en couple. Et cela peut parfois nécessité des accompagnements par un tiers parce que nous sommes un peu emmêlé ou embourbé dans notre passé dans le présent où on ne voit pas trop de solution. Donc merci beaucoup pour ce message.

AC : Merci beaucoup.

A&V : Est-ce que tu vois autre chose à rajouter Alex ?

 

Un dernier secret : le plein amour

AC : Juste un dernier tout petit point. Pour aller encore plus loin c’est une fois qu’on a tout ça, le couple est 10 fois plus beau qu’on aurait pu l’imaginer. Moi je vois mes coachés quand ils récupèrent leur ex ou qu’ils sauvent leur couple où qu’ils trouvent l’amour, derrière ils passent d’une relation où ils étaient bien mais sans plus à une relation où ils trouvent le plein amour. Et c’est très important d’associer le bonheur en amour c’est un travail sur soi qui derrière un effet ricochet pour toute sa vie et surtout sentimental, ce qui est l’objectif. Voilà c’était juste pour rajouter cette phrase.

A&V : En effet, elle est importante parce que c’est vrai qu’on parle beaucoup de pleine conscience et on parle peu de plein d’amour. Et cette notion de plein d’amour dans le couple est fondamentale.

Et merci Alex, nous sommes super heureux d’avoir pu faire cette interview avec toi et que tu es pris le temps malgré ton agenda chargé pour répondre à nos questions et que ça puisse bénéficier à un maximum de personne sur internet.

On vous dit à très bientôt pour une prochaine vidéo sur mon couple et moi.

Vous pouvez retrouver Alexandre Cormont, expert en coaching amoureux pour les individuels et les couples, sur son site : www.alexandrecormont.com

 

Si vous avez aimé cette interview, laissez-nous vos commentaires ci-dessous et abonnez-vous à notre chaine youtube afin d’être avertis de nos prochaines interviews.

Et si vous pensez que cela peut être utiles à vos amis partagez cet article sur les réseaux sociaux et votre compte facebook ! 😉

 

Aurélie & Vincent

Vos coachs et thérapeutes de couple qui vous accompagnent vers le plein amour